Viaggio nel canto sacro della tradizione orale italiana

Benvenuti

Viaggio nel canto sacro della tradizione orale italiana

Viaggio nel canto sacro

Le Rencontre de chants traditionnels italiens avec le groupe PASSIO 20192019

Voyage dans le chant sacrée de tradition orale italienne du lundi 22 au samedi 27 Avril au soir à Cavo – Ile d’Elbe en Toscane

Intervenantes:

Anna ANDREOTTI, Anne de BROCA, Joëlle FAYE, Joséphine LAZZARINO, Margherita TREFOLONI.

Vous serez logés à la Casa per ferie San Giuseppe à Cavo ancien couvent du XVIII siècle à 200 mètres de la plage et à 3 minutes du port de plaisance de Cavo dans l’extrême pointe septentrionale de l’Ile d’Elbe.

www.casasangiuseppecavo.com

Joséphine – Margherita – Anne – Joëlle – Anna

Viaggio nel canto sacro della tradizione orale italiana

Le chant avec qui?

Vous découvrirez cinq univers différents dans la transmission du chant traditionnel italien et partagerez le répertoire du groupe PASSIO qui récolte, arrange et repropose des polyphonies sacrées de tradition orale italienne depuis plus de 20 ans. Une particuliere attention sera donné aux chants de l’Ile d’Elba, mais pas seulement. Passio a donné des concerts dans la France entière, en Italie, en Israël.

Discographie et Filmographie:

Passio, disque Al Sur, Next Music/Musisoft, CDAL 268 MD85 2. Passio, un film documentaire d’Alain Guillon avec la participation de Giovanna Marini. «L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schoeller, César du meilleur son 2012. « Della Passione di Cristo » concert du groupe diffusé sur Mezzo. Il Canto dell’Anima, production Maggese / Folknote 2018

On peut lire dans le dossier du groupe:

« Chacun de ces chants est le chant d’un peuple, d’un village, d’une terre. Ils résonnent sur les pierres, dans les airs ou dans les églises. Ils sont chantés aujourd’hui par des hommes et des femmes à la voix façonnée par la rudesse ou la douceur d’un paysage, par la musique d’une langue, par les travaux des champs, de la mer ou de l’usine. Ils sont inscrits dans les replis du terrain et dans les sillons des visages. Ils nous ont touchés et portent avec eux les vibrations des voix, les éclats des regards jeunes ou vieux, les moments de rituels, de foi populaire et de musique. Au cœur des fraîches nuits de printemps, nous avons suivi les processions dans des villages accrochés aux montagnes, et nos oreilles frémissent encore de passion pour cette musique. De retour à la ville, nous étions à chaque fois plus riches de nouvelles émotions. N’obéissant à aucun “dogme ethnomusicologique” nous avons écouté nos cœurs de chanteuses: nos voix sont bien différentes de celles des chanteurs que nous avons entendus là-bas (souvent ce sont des confréries d’hommes!) mais nous avons décidé de faire vibrer dans nos corps de citadines ces magnifiques sonorités. Il nous importe aujourd’hui de partager ces émotions avec un public, soit en direct, en concert, soit par notre disque. Année après année, les rencontres avec les chanteurs et les chants rituels de Pâques ne sont pas le fruit de promenades ou de hasards. Bien avant que nous ayons pu écouter ces bijoux musicaux sur place, une génération de chercheurs dont Pietro Archangeli, Diego Carpitella, Franco Coggiola, PietroS assu, avaient parcouru l’Italie. C’est grâce à leurs enregistrements que nous avons eu un premier contact avec ces chants. Sans leur travailet tout l’amour avec lequel il nous a été transmis par Giovanna Marini, nous n’aurions pas pu chanter ce répertoire.»

Les chanteuses

Anna Andreotti,

née à Florence, commence le théâtre après des études littéraires, et musicales (piano et saxophone). En 1987, elle rejoint la compagnie française Le Théâtre de la Sphère. À partir de 1991, elle écrit, met en scène et interprète ses propres pièces tout en poursuivant son travail de comédienne avec d’autres compagnies en Italie et en France. En 1994, elle rencontre Giovanna Marini, avec qui elle se forme pendant 5 ans au Chant traditionnel italien. Cofondatrice du groupe PASSIO. Elle a chanté avec le chœur Izegani dirigé par N. Pourhosseini et B. Cirla; en première partie de Anna Prucnal; dans : « Amòur me Amòur, » poèmes et chansons de P. P. Pasolini ; le trio Charivari ; « Laissez moi chanter ! » ; « Persanes ». Elle a été assistante à la musique sur « Le concile d’Amour » de Panizza, m.e.s S. Sandor. Elle a dirigé pendant 9 ans le groupe Chants de Rage et de Révolte. Elle est intervenante pédagogique en chant traditionnel italien à la Philarmonie de Paris depuis 10 ans et à l’école de langue et culture italienne Polimnia. Elle a joué dans: « Cut » d’E.Marie, « Combat » de G. Granouillet m.e.s de J. Descordes, « Un fil à la Patte » de G. Feydeau et dernièrement dans « Suis—je encore vivante » m.e.s J—C. Fall. Depuis janvier 2010, elle poursuit un travail de collecte et retransmission scénique de chants et témoignages d’immigrés italiens en France « Sur les traces de l’immigration italienne »; un film a été réalisé par R. Baratta Sur les traces de l’immigration italienne – histoires françaises. En Mars 2013 elle crée avec M. Trefoloni « Et toute l’Italie se remet à chanter ». En 2016 elle crée « E più non canto e più non ballo » spectacle pour 7 voix sur les chants de la 1ère guerre mondiale. Actuellement elle est assistante pour les musiques de Giovanna Marini composées pour Les Troyennes avec la Cie de danse de Bruxelles As Palavras.

Anne de Broca

est comédienne depuis 40 ans sous la direction, entre autres, de Daniel Mesguich, Philippe Adrien, Mehmet Ullusoy, Stuart Seïde, Adel Hakim, Brigitte Jacques, Jean-Michel Rabeux, le théâtre de l’Unité, Jérôme Savary, le Footsbarn-Théâtre, mais aussi chanteuse et metteur en scène. Elle est cofondatrice du groupe PASSIO et du groupe TEMPO LIBRE (chants du monde à cappella, disque Nord-Sud). Elle dirige régulièrement des stages de chants traditionnels polyphoniques pour professionnels et amateurs au sein du Footsbarn-Théâtre et du festival musical de Planèzes (66). Aujourd’hui elle s’intéresse particulièrement à l’improvisation vocale avec Jean-Yves Pénafiel, ainsi qu’au chant-tango avec des musiciens argentins. Sa rencontre avec des chanteurs l’a conduit à la mise en scène de théâtre musical avec le groupe “Sanacore”, le duo”All’Alba”, Dominique Fonfrède et Brigitte Cirla. En 1989 elle crée un rituel d’amour et de théâtre qui se joue depuis 30 ans à la date du 16 février, pour une représentation unique, chaque année dans une nouvelle mise en scène et mise en abîme.

Joëlle Faye

est chanteuse, pianiste et pédagogue. Son univers musical se situe à la frontière des mondes de l’oralité et de l’écrit, de la musique populaire et de la musique savante. Cofondatrice du groupe PASSIO, elle chante aussi dans la compagnie NONNA SIMA de Silvia Malagugini «La Pierre qui chante», «Le chant des paladins», «Mystères», dans «Persannes» de Nasrin Pourhosseini, dans «Daïssa» de Jean Marc Zelwer et Francesca Lattuada. Elle collabore avec Jean Reboul, auteur psychanaliste et gynécologue dans « les quatre saisons d’une femme» et «Kaoru». Serge Barbuscia, Jean–Luc Payès, Louise Doutreligne, Arnaud Meunier l’ont mise en scène. Par ailleurs, elle enseigne la culture musicale et la musique d’ensemble au Conservatoire du Blanc Mesnil. Discographie : «PASSIO» Al Sur/ « Mystères » Buda Musique /« Kaoru » livre CD Lucie editions.

Joséphine Lazzarino

est née à Paris, où elle vit et travaille, de père sicilien et de mère andalouse. L’enseignement de Giovanna Marini, avec laquelle elle a travaillé pendant plus que dix ans, lui a permis de retrouver ses racines, et de concevoir ses recherches musicales dans le cadre des traditions de la Méditerranée populaire, qu’elle même définit comme « Méditerranée de la mémoire ». Elle interprète les chants qui font partie de sa recherche avec les instruments qu’elle considère les plus aptes à donner une interprétation forte liée à l’imagination, grâce aux sonorités, aux bruits et aux voix traditionnelles. Les rythmes avec le tambourin, la tammorra, l’accordeon diatonique fondateurs du rythme INCORPORÉ dans la Pizzica, la Tammuriata de Puglia de la Campania de Sicilia. Cofondatrice du groupe PASSIO. Elle a fait partie du chœur de l’Orchestre de Paris de 1986 au 1992, baignée dans le monde lyrique, en concert dans des tournées mondiales dirigées par de grands chefs d’Orchestre. Elle a étudié plus de 10 ans avec François Combeau les principes de la méthode Feldenkrais Elle est musicothérapeute à l’hôpital des enfants malades Necker de Paris. Pédagogue de la voix elle accompagne dans l’exploration par l’ART du MOUVEMENT

Margherita Trefoloni

est chanteuse et comédienne. Née à Sienne en 1980, elle intègre à 15 ans la compagnie franco—italienne Corps rompu dirigée par M.C. Massari. Elle s’initie par la suite au chant traditionnel italien avec des musiciens et chanteurs des Pouilles. En 2005 elle s’installe à Paris. Elle continue son parcours de formation avec Giovanna Marini et certaines de ses élèves. Elle a fait partie du groupe polyphonique Atelier Nonna Sima, dirigé par Silvia Malagugini et travaille également sous la direction de compositeurs contemporains comme Franck Krawczyk et Karl Naëgelen ainsi que de l’auteur / metteur en scène Julien Gaillard avec lequel elle co—fonde en 2008 la compagnie franco—italienne l’oblio — di me. En 2013 elle crée avec Anna Andreotti «Et toute l’Italie se remet à chanter», voyage poétique et musicale dans l’Italie du XX siècle, m.e.s Anne Quesemand. Depuis 2011 elle dirige l’ensemble vocal A tout bout de chant et enseigne le chant traditionnel italien pour l’école de langue et culture italienne Polimnia. En juin 2013 elle intègre le groupe Passio. Elle a travaillé également dans le spectacle «Dissocier les fonds – un presque oratorio» avec la Cie Station Miao dont garde trace le livre sonore Dissocier les fonds paru en novembre 2016 (Beau livre). En 2018 elle a dirigé le chant dans la pièce «Littoral» de Wajdi Mouawad m.e.s. Simon Delétang au Théâtre du Peuple à Bussang.

Comment ça se passe ?

– Présentation, à travers l’écoute des bandes originales, de divers exemples de façon de chanter en Italie (du nord au sud, en passant par les îles)

– Échauffement à travers des exercices ludiques tout en apprenant différents modes.

– Écoute des timbres.

– Placement de la voix dans le chant traditionnel italien. Travail d’analyse pratique des propres gestes vocaux quotidiens à la recherche de tout ce qui peut nous rapprocher de la voix de poitrine, voix timbrée, voix nasillarde, typiques de ce type de musique.

– Apprentissage de modes de la tradition orale italienne (monodique et /ou polyphonique). Chaque chant sera replacé dans son contexte (lieu du collectage, date de l’enregistrement, traduction…)

– Deux heures dans l’après-midi seront consacrées à la transmission en groupe par les chanteuses d’une des pièces de leur répertoire.

– Les rencontres avec les 5 intervenantes se feront à Cavo dans la chapelle attenante à la maison où les stagiaires seront logés .

– On essayera d’organiser un ou deux petits concerts les 26 et 27 au soir. Le planning détaillé du séjour vous sera communiqué plus tard.

Informations pratiques

Coût: 400 euros, 300 chômeur/étudiants + 12 euros d’adhésion à

l’Association Maggese valable pour l’année 2019.

Le prix inclut l’hébergement, les petit-déjeuners, et les repas du soir pris en commun.

Aucun hébergement en chambre seule ou double ne sera possible. Chaque chambre est équipée d’une salle de bain et de toilettes.

Les repas seront préparés par l’équipe pédagogique (nous ne sommes pas chefs cuisinières!!!!) mais nous ferons de notre mieux pour vous assurer des repas ‘comme à la maison’, à base de produits frais du marché et typiquement italiens et dans la mesure du possible de la région !

Le voyage reste à la charge de chacun.

Nous pouvons avoir un prix sur le bateau pour se rendre à L’Ile d’Elbe, consultez nous avant d’acheter les billets.

Pour se rendre à Cavo:

– Vous pouvez arriver en train ou en avion à Pise et prendre le train pour Piombino Marittima, puis un bateau pour Cavo :

https://www.trainline.fr/trains/pisa-centrale/piombino-marittima

– Vous pouvez arriver aussi à Portoferraio et prendre le bus 117

horaires : 5 h20 11h20 14h00 18 h30

http://www.iledelbe.net/allegati/orari-autobus/extraurbano/invernale-festivo.pdf

– En nous contactant, vous pouvez avoir un prix réduit sur le bateau.

– Si vous désirez arriver le soir précédent c’est possible mais il nous faut le savoir et il y aura un supplément (environs 20 euros) pour la nuitée.

– Nous seront logés dans un ancien couvent du XVIII siècle à 200 mètres de la plage et à 3 minutes du port de plaisance de Cavo.

Si cette aventure vous intéresse, réservez vite car les places sont

limitées ! ! !

Par @mail : lamaggese@neuf.fr

Par téléphone : 06 01 80 43 27

+ En remplissant la fiche jointe et en la renvoyant au + vite*.

Pour toute question sur le déroulement du stage, contacter :

Anna Andreotti

andreotti.anna@neuf.fr / 0601804327

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !!!!

Date limite des inscriptions le 20 février au soir!!!!

Vous pouvez aussi me joindre au 06 74 00 31 89 josephine lazzarino

3 allegati

Lascia un commento